A chacun sa Solution pour bien vivre sa Retraite et le Grand Age.

Récits de seniors sur les chemins de St Jacques de Compostelle.

Ils l'ont fait.

Ils ont fait Saint Jacques de Compostelle, pourquoi pas nous !!

Comme moi tu hésites, tu voudrais en savoir plus, tu as déjà lu plein de livres, suivi des blogs. Finalement tu  te dis : vais je tenir le coup, est-ce pour moi, mon dos va t’il tenir ?

Bref, probablement aussi un peu trop de procrastination.

Ceux qui y sont allés, souvent récidivistes ont leur version des atouts, difficultés, des bonheurs. Alors à force d’écouter leurs récits je me suis dit que ce serait bien de partager leurs expériences.

J’ai cherché et testé 2 deux procédés pour enregistrer simplement ces moments d’échanges tout en marchant ou à distance, et ce à l’aide d’un smartphone. Je remercie Jean et Patricia qui ont bien voulu participer à leur mise au point.


Le récit de Jean 71 ans. 3 éme parcours, d’une durée d’environ 1 mois et 10 jours. Eté 2017

Jean est parti de Bayonne jusqu’à Fisterra, plus ou moins 960 kms. il a longé la côte jusqu’à Villaviciosa, puis Oviédo, Lugo et jusqu’à Santiago et Fisterra.

Voici comment j’ai procédé :

–  J’ai testé et sélectionné des applications d’enregistrement pour smartphone sous Androïd.

Mon choix : Enregistreur  Audio                                                                                                                                – J’ai branché 2 micros cravate en même temps avec un accessoire Rode Sc6, le tout avec quelques astuces de bricolage pour sécuriser les branchements.

C’est avec cet équipement léger que j’ai pu tout en marchant proposer à Jean de l’enregistrer pour partager son récit.

Il y a encore des réglages à peaufiner, mais c’est correct. Il faut simplement que je pense à rester un peu à l’écart des marcheurs pour éviter de capter le bruit de la troupe de marcheurs.  Parfois notre respiration est plus hachée, selon la topographie des lieux.

Un avis, un commentaire ? Va au bas de cette page, Jean pourra aussi te répondre via le blog.

Tu peux aussi retrouver cet enregistrement sur  ma chaîne YouTube.

Pour test : essai écoute seule avec le lecteur audio ci-dessous. (17 m.o.)

 


Le récit de Patricia 54 ans partie en binôme avec sa fille à l’été 2017 .

Un parcours de 200 km en 12 jours de Figeac à Moissac. Patricia a bien préparé cette deuxième tranche de parcours pour se donner des moments de récupération et tenir la distance. Elle donne tous les détails dans son récit oral.

Ouvrage de référence cité : miam miam dodo     Les cartes topo guides 

L’année prochaine la distance parcourue augmentera pour atteindre  350 km.

Pour ce deuxième récit, j’ai testé un autre manière recueillir le témoignage de Patricia. J’ai utilisé à nouveau mon smartphone et une application qui rend possible l’enregistrement de notre conversation téléphonique. Dans ce cas, à part la fonction enregistrement activée, tout se passe comme pour un appel classique.

Un avis, un commentaire ? Va au bas de cette page, Patricia pourra aussi te répondre via le blog.

Tu peux aussi retrouver cet enregistrement sur  ma chaîne YouTube.

 


André Lavoie, Mon ami Québécois vient de faire un commentaire par mail, Je le livre ci-dessous, un régal  :  (retrouver André dans le blog : André trouve son bonheur… )

Ami qui va à la rencontre des gens par tous les sentiers possibles, il était inévitable que tu te mettre un jour à la rando-net. Voilà, c’est fait en compagnie de transporteurs d’horizon forts-en-jambes et forts-en-liens. Le Jean et la Patricia donne envie de rechausser les bottes, de reprendre le sac et le bâton pour partager avec des généreux comme eux le pas et le repas. En écoutant leurs récits, j’ai marché avec eux. Faut-dire qu’il ne se passe pas une journée sans que je retourne battre la semelle dans mes souvenirs de rando. Qui a marché longtemps par amour de la marche est uni à vie au plaisir aussi simple et aussi générateur que de mettre un pas devant l’autre pour aller à la rencontre de soi-même. C’est pourquoi, Patricia et Jean parlent si joyeusement de leurs futures escapades. Un jour, ils devront comme moi mettre leurs bottes au clou. Ce jour là, ils continueront à marcher dans leur tête. D’ici là, je leur souhaite de marcher encore longtemps, longtemps, longtemps afin de tisser une grande courte-pointe de souvenirs.

5 commentaires
  1. Patricia Ler dit

    Incroyable Monsieur Jean! On aimerait avoir la même vitalité au même âge!
    Quelle belle énergie pour aller de l’avant.

  2. Claude dit

    Oui, cette fois il a fait un des chemins les plus difficiles et s’est bien remis de son incident de parcours. Très volontaire Jean.

  3. claude dit

    Odile Darras ex Ovs maintenant localisée à Embrun (odile.darras@wanadoo.fr) salue les marcheurs et ceux qui l’ont connu.

  4. Catherine CARDINAEL dit

    2 témoignages intéressants et émouvants… surtout quand on connait personnellement les 2 randonneurs interviewés…. Merci à Jean et à Patricia et aussi à Claude pour nous avoir permis de les découvrir.

    1. Claude dit

      Étonnant, mais ces deux interviews sont pas mal vus sur Youtube qui héberge mes vidéos. Jean : plus de 600 fois en 2 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

d7d8208369aab215d1d6ec94022046d8CCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCC